SEMESTRE 3 - UE 4.2 Soins relationnels

La relation d’aide

Définition

La relation d’aide est définie par des techniques de soins relationnels dont l'objectif est d'aider une personne à mobiliser ses ressources pour mieux surmonter une situation difficile.

 

On note plusieurs fondamentaux pour que la relation d’aide réussie :

v  Empathie de l’aidant

v  Ecoute active et non jugement : On essaie de comprendre ce que vit notre patient.

v  Congruence

Congruence : C’est le fait de s’adapter. Le soignant doit être concordant dans ses dires et actions.

 

Comme pour tous, la relation d’aide connait des limites notables comme le manque de disponibilité des soignants, manque de formation, de recul vis-à-vis de certaines situations. On notera aussi que les transfert et contre-transferts impactent aussi la relation d’aide.

 

Processus de la relation d’aide

La relation d’aide intervient généralement, pour les soins infirmiers, lors d’un entretien formel ou informel. ( Cf fiche sur les entretiens infirmiers ) et doit respecter le processus suivant :

  Entretiens infirmiers : Les attitudes    

De manière consciente ou inconsciente, le soignant peut faire appel à différentes attitudes durant l’entretien.
Elias Porter, psychologue, a identifié six attitudes distinctes : Les 6 attitudes d’écoute de Porter.


1. L’attitude « orientée solution »
Le soignant pousse à l'action, en exerçant une pression sur le patient.
Le soignant envisage des actions à la place du patient ou lui conseille vivement de les entreprendre. Cette attitude peut aider les patients passifs, mais risque de les maintenir dans une situation de dépendance.


2. L’attitude de soutien et relation d'aide
L’attitude de soutien consiste, pour l’autre, à s’en remettre entièrement à l’accompagnant le temps d’une réhabilitation, d’un mieux-être, ou d’une autonomisation de la personne. 
Il s'agit d'un accompagnement d'acquiescement verbal et non-verbal venant ponctuer et relancer les propos tenus par le patient, qui se sent momentanément réconforté.
Mais cette attitude qui rassure et apaise l'angoisse peut faire naître chez le patient a un état de dépendance ou l'impression qu'il est pris en pitié, d'où une possible réaction de rejet. Le patient éprouve parfois le sentiment que le soignant ne se rend pas compte de l'importance de ce qu'il ressent et se sent dénié ou minimisé dans sa souffrance.


3. L’attitudes d'enquête
Le soignant recherche des informations complémentaires, mais il persiste de vrais risques comme une dérive maladroite vers un interrogatoire intrusif du patient ou alors que le soignant donne une orientation à l’entretien.


4. Attitudes d'évaluation
L'attitude d'évaluation se situe dans le registre du bien et du mal et consiste à porter un jugement de valeur sur les propos du patient.  Si l'évaluation est négative, elle risque d'entraîner chez le patient une perte de confiance, voire une hostilité à l'encontre du soignant.


5. Attitudes d'interprétation
Interpréter veut dire tenter de donner une signification à ce que dit le patient et la lui restituer pour tenter de lui expliquer le sens de ses pensées ou de ses comportements afin de l'aider à y voir plus clair. Mais cette interprétation, non validée sur le plan thérapeutique peut conduire le patient sur une fausse piste ou - pire encore - à adopter une attitude défensive, voire agressive, en cas d'interprétation erronée.

6. Attitudes de compréhension
C’est une attitude empathique qui s'obtient essentiellement par la technique de la reformulation afin de comprendre son patient plus en détail.


Tu veux plus de fiches pour t'aider dans tes révisions ?

Nous t'accompagnons à travers nos 250 fiches de révisions sur les trois années d'IFSI. Comme cela ne suffit pas, tu as aussi à disposition des sujets de partiels corrigés, un espace dédié aux calculs de doses ainsi qu'un espace bibliothèque qui vous donne accès à des livres numériques.


Télécharger les fiches 


L'alliance thérapeutique

Définition

L’alliance thérapeutique se créer lors de la prise en charge d’un patient et peut se définir comme la collaboration mutuelle, le partenariat, entre le patient et le soignant dans le but d’accomplir les objectifs fixés.
Cette notion est actuellement centrale dans les études portant sur les mécanismes des psychothérapies, et l’évaluation de leurs effets. Elle permet notamment de montrer que les méthodes thérapeutiques employées ne sont pas efficaces du fait de leurs outils propres, mais par un jeu subtil d’adéquation entre un praticien et son patient. 

 

Les concepts de l’alliance thérapeutique

Outil de l'entretien : La reformulation

La reformulation verbale consiste à redire dans les mêmes termes ou termes similaire, d'une manière plus concise ou explicite, ce que vient de dire votre patient. Généralement utilisée afin d’obtenir confirmation et acquiescement du patient. Le principe fondamental de la reformulation est donc une bonne écoute.
Une reformulation est utile pour gagner la confiance de son patient en démontrant qu’il a été écouté, qu’on lui laisse le temps de développer ses propres, que son point de vue a bien été compris et que nous somme impliqués.

 

1. La reformulation simple

Elle consiste à redire la dernière idée exprimée ou une idée particulière avec les propres mots de l'autre, sans déformation de l'idée.

2. La reformulation reflet

La reformulation reflet consiste à reprendre l'idée ou les idées en les reformulant de façon à ce que le patient puisse les reconnaître comme siennes.

Elle n'utilise pas les mêmes propos qu’à la base, elle est donc une réponse résumée qui prouve au patient qu'on l'a compris : elle permet de résumer et d'accentuer la communication.

3. La reformulation affective

La reformulation reflet de sentiment manifeste une compréhension des émotions communiquées par le patient. Elle s'intéresse plus au vécu et aux émotions qu'au message en lui-même. Elle favorise la prise de conscience par le sujet de ses processus internes, de ses motivations, désirs ou sentiments. Il faut être vigilant vis à vis des processus non-verbaux lors de cet échange.

4. La reformulation de-clarification

Elle permet de relever des idées ou des attitudes implicites dans le discours. Elle consiste à mettre en lumière et à renvoyer au sujet le sens même de ce qu'il a dit, mais qu'il ne réalise pas tout à fait sur le moment.

5. La reformulation de confrontation

Elle a pour but de mettre en évidence des distorsions, soit dans le discours soit entre le discours et les messages non-verbaux comme les attitudes.

6. La reformulation synthétique

Utilisée en fin d'entretien ou lors d'entretien un peu long, elle permet de résumer la situation en une synthèse.

Elle traduit l'essentiel des idées et émotions exprimées par le patient et vérifie qu'il a bien exprimé ce qui était important pour lui.


Encore plus de fiches et des sujets partiels ?

Nous t'accompagnons à travers nos fiches de révisions sur les trois années d'IFSI. Comme cela ne suffit pas, tu as aussi à disposition des sujets de partiels corrigés, un espace dédié aux alculs de doses ainsi qu'un espace bibliothèque qui vous donne accès à des livres numériques.


Rejoindre la plateforme privée


Créateur de la méthodologie "Réussite TFE" ainsi que de la formation vidéo du même nom. J'accompagne pas à pas les étudiants dans la rédcation de leur mémoire de fin d'étude mais aussi dans la préparation de leur oral.
Co-fondateur de ce blog. 

" Mon but est d'aidé un maximum d'étudiants en soins infirmiers à réussir leurs examens tout au long de leurs 3 années de formation afin de leur garantir simplicité, tranquilité d'esprit et des méthodes d'apprentissage efficaces. "

Geoffrey B.  , Co-fondateur de Objectif-infirmère.fr

Copyright Objectif-infirmière | Tous droits réservés

Get Instant Access Today

Enter your details below to get instant access to [enter lead magnet name here]

We process your personal data as stated in our Privacy Policy. You may withdraw your consent at any time by clicking the unsubscribe link at the bottom of any of our emails.

Close

🎁 30 jours de conseils privés & des fiches de révisions gratuites

X
Page Created with OptimizePress